_____________________________________________________________________________________________________________________________________

place du village Mondeville

Imprimer

La chouette effraie et la chauve-souris

Écrit par Julie Maratrat, du PNR et Pascale Peterlongo | Publié le 23 février 2013.

nichoir chouette effraieL’église de Mondeville, aménagée pour accueillir la chouette effraie et la chauve-souris

Les combles et clochers d'églises, représentent des gîtes de reproduction inespérés pour les chauves-souris et les chouettes effraie en danger d'extinction en Ile-de-France.

 La chouette effraie, rapace nocturne facilement reconnaissable à sa grande envergure au vol, son masque facial et son ventre blanc lui ont valu le surnom de « Dame blanche ».

Une menace pèse aujourd’hui sur l’effraie : c’est la raréfaction de ses sites de nidification causée par la fermeture systématique des cavités présentes dans les grands bâtiments (grenier, granges…).

Il est important de préserver un accès pour l'effraie.

Les mammifères ont colonisé la terre et les eaux, les chauves-souris sont les seuls d'entre eux à avoir colonisé l'espace aérien. Dans l'incertitude des crépuscules du mois de juin, c'est par le vol qu'elles manifestent leur existence, autour des lampadaires, à la recherche d'insectes à manger. L’été, jusque 3 000 moustiques par nuit et par chauves-souris !

La rupture continuelle de leur trajectoire de vol permet de les différencier des oiseaux au premier coup d'oeil.

Dans le monde occidental, les chauves-souris suscitent la peur, une répulsion, un certain mystère, par méconnaissance le plus souvent !

Les chauves-souris ou chiroptères sont menacés de disparition depuis les années 70.

Pour empêcher les pigeons d’entrer et permettre à la chouette d’accéder aux combles, le PNR et la Commune de Mondeville ont posé un nichoir spécialement conçu pour accueillir l’effraie. C’est une caisse en bois, présentant une ouverture en façade, un sas d’entrée et une chambre obscure.

Seule la chouette effraie s’y installera. Les rares aventuriers trouveront l’endroit in-hospitalier et n’y resteront pas. Cependant la mise en place de ce nichoir ne garantira pas l’installation d’un couple d’effraie.

Accès chauve sourisPour les chauves-souris, il a suffit de créer des ouvertures de 8x50 cm dans le grillage de la fenêtre du comble et d’installer deux planches en bois pour assombrir les lieux.

Les techniciens du PNR suivront les effets de ces aménagements, nous vous informerons de la visite dans les combles de notre église d’effraies ou de chauves-souris !

Pourquoi sauvegarder des espèces menacées... Et puis après ?

Nous savons que, depuis l'apparition de la vie sur Terre, des espèces animales disparaissent et d'autres apparaissent continuellement sur la planète.

Unique mammifère au vol battu, les populations de chauves-souris sont en danger. Victimes d’une mauvaise image, leur cause ne fédère que rarement la population. Pourtant, la chauve-souris coha-bite avec l’homme depuis des siècles.

Non, les chauves-souris ne s’accrochent pas aux cheveux et elles ne sucent pas le sang des hommes.